Plan

  1. Vous êtes presbyte, pourquoi?
  2. Chirurgie de la presbytie
  3. Questions fréquentes sur la presbytie

Vous êtes presbyte, pourquoi?

Il est fréquent d’entendre dire, après 45 ans, que les bras ne sont plus assez longs pour pouvoir lire, qu’il faut plus de lumière pour lire confortablement. C’est le début de la  presbytie. Mais de quoi s’agit-il précisément ?
La presbytie est une diminution de la capacité de l’œil à accommoder.
L’accommodation est le moyen par lequel l’œil jeune peut se régler automatiquement pour voir de près.

image001

image003

L’accommodation impose un fonctionnement normal du cristallin. L’accommodation se fait grâce à la  modification de sa forme, sous l’influence de la tension du muscle ciliaire qui tire sur l’enveloppe du cristallin (capsule) par l’intermédiaire de fins filaments, la zonule.

image005image007

L’importance de l’accommodation diminue avec l’âge: importante chez l’enfant (14 dioptries à 10 ans) elle baisse progressivement : 10 dioptries à 20 ans, 6 dioptries à 36 ans, 2 à 45 ans pour disparaître entre 60 et 70 ans. Vers l’âge de 40-45 ans, la vision de près commence à baisser, et cette gêne s’accentue jusqu’à 65 ans. Alors qu’un enfant de 6 ans peut lire à 10 cm., l’adulte de 40 ans lit à 30 cm., celui de 50 ans à 50 cm…. Il a donc besoin d’une correction optique pour pouvoir lire à une distance normale de 30 cm.

Pour un sujet presbyte, la correction optique nécessaire pour la vision de près (lecture à 30cm), ou la vision intermédiaire (écran d’ordinateur à 60 cm par exemple) est différente de la correction en vision de loin.

La presbytie se chiffre en dioptries additionnées à la vision de loin. Ce sont des verres sphériques convexes, qui permettent une vision de près correcte : +1,00 dioptrie à 45 ans, +1,50 dioptrie à 50 ans, +2 dioptries à 55 ans, +2,50 dioptries à 60 ans à +3 dioptries après 60 ans.
La puissance du verre est aussi fonction de la distance de travail et de l’éclairage; une distance de travail ou de lecture plus éloignée aura besoin d’une addition plus faible.

La presbytie progresse ainsi plus ou moins vite et apparemment irrégulièrement tous les 2 ans. Ainsi, le presbyte doit faire contrôler sa vue tous les 2 ans, entre 45 et 55 ans.  La presbytie semble parfois apparaître brutalement après des vacances, lorsque les jours baissent, lors d’un épisode de fatigue…

Pour l’emmétrope presbyte, la vue de loin reste excellente, même au stade maximal de presbytie. La vue de près faiblit après 45 ans.

Pour le myope, la  presbytie arrive apparemment plus tard, il retire  ses lunettes utilisées pour la vision de loin pour lire de près. Pour autant, contrairement aux idées reçues, le sujet myope devient lui aussi presbyte, même si la myopie lui permet de lire de près sans verres correcteurs. Ainsi, le myope presbyte dont la myopie est corrigée par des lentilles de contact devra porter des lunettes pour pouvoir lire à 30 cm.
La presbytie ne corrige pas donc pas la myopie  La vue de loin sans lunettes reste floue,  et la myopie n’empêche pas l’apparition ni l’évolution de la presbytie La myopie reste stable et n’est pas influencée par le développement de la presbytie.
La vue de près sans correction reste satisfaisante à une distance variable selon le degré de myopie.
Pour l’hypermétrope, la presbytie est gênante plus tôt
Avant l’âge de la presbytie, une faible hypermétropie est compensée par le cristallin qui accommode.
Avec l’apparition de la presbytie, l’œil ne peut plus faire la mise au point. L’accommodation réduite gêne la vision de près au début, puis la vision de loin. L’hypermétrope presbyte a une une vision floue à toutes les distances.

La correction de la presbytie peut se faire par des verres de lunettes ou lentilles de contact.

Actuellement, la presbytie peut être traitées chirurgicalement par la chirurgie réfractive.

↑ Haut de la page

Chirurgie de la presbytie

Questions fréquentes sur la presbytie

Peut-on échapper à la presbytie?
Non, tout le monde le devient après 45 ans.
Pourquoi certaines personnes peuvent-elles lire sans lunettes après 45 ans ?
Parce qu’elles sont myopes et/ou astigmates au moins d’un oeil. Les myopes de plus de 45 ans sont presbytes aussi, comme tout le monde, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent plus accommoder. Ils doivent retirer leurs lunettes pour la vision de près, et porter des lunettes pour lire s’ils portent des lentilles.

Sans aucune correction, les myopes presbytes voient bien de près mais mal de loin.

Pourquoi certaines personnes de plus de 45 ans voient bien sans lunettes de loin et de près ?
Parce qu’ils ont un œil qui voit bien de loin et l’autre de près sans lunettes.
Cette bascule peut être reproduite avec des lentilles, ou par la chirurgie avec des implants ou le lasik : l’œil dominant est traité pour voir de loin et l’œil dominé pour qu’il voit bien de près
La presbytie évolue-t-elle toute la vie?
Non, la presbytie se stabilise de l’âge de 55 ans.
La presbytie est alors de 3 dioptries
Faut-il attendre que la presbytie soit stabilisée pour être opéré(e) ?
Non. La presbytie peut être opérée par lasik avec bascule dès 45 ans, ou par implant vers 50 ans. La presbytie évoluera encore avec le lasik mais la myopisation et la pseudo accommodation obtenues par lasik sur l’œil dominé permettra de lire sans lunettes pendant 5 à 10 ans en fonction du degré de myopisation. Avec l’implant multifocal à la place du cristallin, la presbytie ne pourra plus évoluer du fait du remplacement du cristallin.
La chirurgie de la presbytie est-elle possible pour tous ?
Non. Les deux yeux ne doivent pas être atteints de pathologies telles que glaucome, dégénérescence maculaire, dystrophie cornéenne… La cataracte n’est pas un obstacle à cette chirurgie, et l’opération permet de traiter presbytie et cataracte.
La presbytie corrige-t-elle la myopie ?
Non. Le myope devient aussi presbyte, mais retire ses lunettes pour lire de près.
Je vous de loin sans lunettes et je suis presbyte. Puis-je bénéficier de la chirurgie?
Oui, bascule par lasik, PKR ou implant multifocal.
Je suis myope et presbyte. Quelle solution chirurgicale pour me débarrasser des lunettes ?
En l’absence de cataracte : lasik en laissant une myopie résiduelle sur l’œil dominé pour la vision de près.
En présence d’une cataracte : chirurgie du cristallin avec implant monofocal et bascule (myopie sur l’œil dominé) ou implant multifocal des deux côtés.
Je suis hypermétrope et presbyte. Quelle solution chirurgicale pour me débarrasser des lunettes?
Oui, bascule par lasik, PKR ou implant multifocal.
La chirurgie de la presbytie élimine-t-elle complètement les lunettes ?
Oui, le plus souvent, avec les implants multifocaux.

Le LASIK permet une large autonomie par rapport aux lunettes, mais pas une indépendance totale. Les lunettes restent nécessaires pour la lecture et la conduite prolongées.
Ces activités sont possibles sans lunettes, mais elles sont parfois fatigantes.

Quelles sont les techniques chirurgicales les plus utilisées pour corriger la presbytie ?
Le LASIK et la chirurgie du cristallin, avec implant multifocal.
Y a-t-il un âge limite pour bénéficier d'une chirurgie de la presbytie?
Non. Même à un âge avancé il est possible d’apporter une vue de près convenable en l’absence de maladies oculaires autre que la cataracte. La chirurgie du cristallin est le plus souvent indiquée, avec implant mono focal et bascule, ou multifocal.
Les chirurgies de la presbytie sont-elles douloureuses ?
Non.
Les implants multifocaux sont-ils efficaces ?
Oui, mais le partage de la lumière réduit légèrement la qualité de vision la nuit, pendant les premières semaines. Des halos peuvent être observés la nuit autour des phares de voiture.
Combien de temps ?
A vie. Ils ne s’usent pas. La presbytie ne peut évoluer puisque le cristallin, responsable de la presbytie, est remplacé.

Il n’y a jamais de rejet car ils ne sont pas en contact avec le sang et les cellules immunologiquement compétentes, jamais de sensation de corps étranger, de picotements.

Les implants multifocaux sont-ils coûteux?
Ces implants ne sont pas pris totalement en charge par l’assurance maladie de la sécurité sociale et sont donc en partie à la charge des patients ou des mutuelles.
Quel est le recul ?
La technique chirurgicale de l’extraction du cristallin par phaco émulsification avec implants est utilisée depuis 20 ans pour la chirurgie de la cataracte, et 500.000 yeux en bénéficient tous les ans en France. La « nouveauté » est l’optique diffractive de ces implants pour la vue de loin et de près
Qui sont les fabriquant de ces implants ?
Il s’agit de grands laboratoires américains, suisses, allemands et français (Alcon, Zeiss, AMO)
À quelles distances la vue est nette avec ces implants ?
Elle est très nette de loin et à 30-40 cm. Elle reste comme avant l’intervention moins nette à 60-70 cm. Il faut parfois se rapprocher de l’écran de l’ordinateur ou porter des lunettes pour travailler longtemps sur écran.
Pourquoi faut-il plus de lumière et de contraste pour lire avec l’implant multifocal ?
Parce que l’énergie lumineuse est divisée en deux : la moitié pour la vision de loin et l’autre pour la vue de près. Il faut donc une lumière et un contraste suffisants pour pouvoir lire longtemps confortablement.
Quels sont les avantages des implants multifocaux pour la presbytie ?

Efficacité : ils permettent de près et de loin, sans lunettes et à vie.

Technique chirurgicale standardisée, pratiquée à grande échelle, rapide et indolore.

L’implant multifocal remplace le cristallin. Il n’y a donc pas de risque de cataracte plus tard.

Qualité de la vision binoculaire préservée. Vision identique des deux yeux. Pas de bascule.

Quels sont les inconvénients des implants multifocaux ?

Halos : cercles lumineux autour des lumières la nuit. Présents chez 20% des patients, ils n’empêchent pas la conduite de nuit. Ils diminuent les premiers six mois et disparaissent parfois. Ils sont gênants dans moins de 1% des cas.

Baisse des contrastes : très rarement gênante.

Vision intermédiaire : parfois insuffisante sans correction.

Peut-on effectuer une PKR ou un lasik après implant multifocal?
Oui. S’il reste une légère amétropie après la mise en place de l’implant multifocal, la PKR ou le lasik permettent de la corriger.
Où est placé l’implant multifocal?
Dans le sac capsulaire.
L’implant multifocal peut-il bouger ?
Oui, dans les jours qui suivent l’opération en cas de traumatisme de l’œil. Sinon, il est très bien maintenu par la capsule, lui adhère après quelques jours et ne peut plus bouger.
Doit-on changer l’implant multifocal après quelques temps?
Non. Il ne s’altère pas avec le temps.
Peut-on changer l’implant multifocal?
Oui, au début, si le patient n’est pas satisfait. Cela est exceptionnel.
Peut-on opérer un seul œil ?
Oui, en théorie. On commence toujours par un œil, et le second est opéré une semaine après en général. Il est rare que l’on s’arrête là car le confort et les performances visuelles sont largement supérieurs une fois que le deuxième œil est opéré. Si le premier œil a été opéré de cataracte avec un implant monofocal, il est possible d’envisager un multifocal sur l’autre, puis proposer un multifocal en plus du monofocal sur le premier œil, qui aura ainsi deux implants.
Quelles sont les solutions pour compenser la presbytie secondaire à la chirurgie de la cataracte avec implant monofocal?
Deux possibilités : traiter la cornée au laser par lasik ou PKR pour créer une bascule ou ajouter un implant multifocal sur le monofocal. Le nouvel implant permet de voir de près, mais peut aussi corriger une éventuelle myopie ou hypermétropie préexistantes.
Le décalage entre les deux yeux peut-il être gênant après l’opération du premier.
Oui, si ce décalage est important. Mais ce n’est pas dangereux pour les yeux. Vous verrez alors essentiellement avec un seul œil pendant une semaine, à moins que vous supportiez une lentille de contact qui, posée sur l’œil non opéré, permettra de réduire ce déséquilibre.
Est-on toujours presbyte après l’opération de la cataracte ?
Non si l’implant est multifocal. La vision est alors possible sans lunettes aussi bien de près que de loin

Oui, si l’implant est monofocal et que les deux yeux sont réglés en vision de loin. La vision sera nette sans correction de loin, mais des lunettes seront nécessaires de près. Une bascule avec implant monofocal peut permettre de réduire le besoin de lunettes dans la vie courante.

Pourquoi n'utilise-t-on pas toujours des implants multifocaux dans une opération de cataracte?

Parce qu’ils sont parfois contre indiqués (maladie de la rétine).
Parce qu’ils imposent une chirurgie parfaite.

Parce que le patient n’est pas intéressé et veut garder des lunettes.

Parce que le patient est très âgé.

↑ Haut de la page