Plan

  1. Définition
  2. Mesure des aberrations optiques de degré élevé.
  3. Chirurgie des aberrations optiques de degré élevé.

Définition.

Les aberrations optique de bas degré sont les aberrations que l’on corrige avec des verres de lunettes : myopie, hypermétropie, astigmatisme. Elles peuvent être importantes, elles sont pourtant appelées ainsi…

Toutes les autres aberrations sont de degré élevé. De quoi s’agit-il ?
Une lentille, un objectif, un verre correcteur ou un système optique parfait permet d’obtenir une image parfaite, punctiforme, de l’objet  le film photographique pour un appareil de photo, ou la rétine pour l’œil.
Ils ne forment pas d’images parfaites car Il y a toujours un certain degré de déformation de l’image ou d’aberration qui amène une reproduction imparfaite de l’objet.
La cornée et le cristallin sont les deux lentilles de l’œil. Aucune n’est parfaite.
Elles sont à l’origine de deux types d’aberrations de degré élevé : les aberrations sphériques et la coma, qui sont les plus gênantes pour la vision.  

Les aberrations sphériques : elle sont dues au fait que  les rayons périphériques ne se focalisent pas tout à fait au même endroit que les rayons passant par le centre de l’œil.

Sans titre-1Sans titre-2

Le point image sera entouré d’un halo plus ou moins flou, perçu surtout la nuit lorsque la pupille est dilatée, parfois source d’éblouissement.

L’aberration sphérique peut être minimisée en donnant une courbure particulière de la surface de la lentille qui devient ainsi asphérique : ces lentilles font converger par définition des rayons parallèles en un point focal.

La coma : elle se produit quand l’image d’un objet se forme en dehors de l’axe optique de l’oeil.  Les rayons traversant le centre de l’œil sont focalisés à un point différent de celui des rayons passant par les bords externes. Les rayons qui passent sur les bords de la lentille peuvent être focalisés plus loin ou plus près de l’axe optique que ceux passant au centre de la lentille.

Le point image formé  sur la rétine a la forme d’une comète.

Il existe une infinité d’autres aberrations optiques qui sont actuellement couramment  mesurées par des aberromètres du front d’onde.

La principale cause d’aberration optique de degré élevé est observée après chirurgie réfractive cornéenne. Il s’agit d’une aberration sphérique. Elle est due à la modification de la géométrie cornéenne. La chirurgie cornéenne de la myopie vise à aplatir le centre de la cornée, ce d’autant plus que la myopie à corriger est plus forte.
La forme physiologique  de la cornée présente une asphéricité positive, c’est-à-dire plus cambrée et puissante au centre et s’aplatissant vers la périphérie Après chirurgie lasik, la forme s’inverse et devient plus plate au centre, plus cambrée en périphérie (asphéricité négative). Cette nouvelle forme génère des aberrations optiques car les rayons lumineux passant par le centre de la pupille convergent sur la rétine, ceux passant par la périphérie de la pupille convergent en avant et sont donc « myopes ». Ce phénomène accentué quand la pupille est dilatée en ambiance nocturne, est source de halos nocturnes, ou halos de myopie. Les lasers les plus récents réduisent ce phénomène grâce à un traitement asphérique.

Cependant, les aberrations de faible degré que sont myopie, astigmatisme hypermétropie et presbytie sont les aberrations de très loin les plus gênantes pour plus de 99% de la population.  Seules des aberrations de degré élevé très marquées sont perçues par l’Homme, et peuvent trouver un intérêt à être opérées.

↑ Haut de la page

Mesure des aberrations optiques de degré élevé.

Une source lumineuse ponctuelle monochromatique laser émet un front d’onde, qui est plan lorsqu’il pénètre dans l’oeil. Il va être perturbé par les optiques de l’œil : la cornée et le cristallin avant de se réfléchir sur la rétine. Ces perturbations du front d’onde réfléchi vont être analysées par des aberromètres.

Les lasers excimer actuels permettent de réduire certaines de ces aberrations induites grâce à un traitement asphérique.

Lorsque des aberrations optiques de degré élevé importantes sont observées, un traitement personnalisé peut être proposé.

http://www.snof.org/chirurgie/supervision2.html

↑ Haut de la page

Chirurgie des aberrations optiques de degré élevé.

Le traitement chirurgical de ces aberrations optiques de degré élevé (ADE) repose les principes suivants :

  • leur analyse précise à l’aide d’aberromètres. Il faudra s’assurer que ces ADE sont source de gêne visuelle : halos (aberrations sphériques), dédoublement (coma).
  • Ces ADE proviennent le plus souvent de la cornée. Le couplage des résultats de l’aberrométrie avec le laser excimer permet de les traiter grâce à un traitement lasik ou PKR dit « personnalisé », appelé encore « sur mesure » ou « customisé ».
  • si les ADE proviennent du cristallin (subluxation, opacité) ou d’un implant, il est préférable de retirer le cristallin et le remplacer par un implant asphérique ou de repositionner l’implant.
  • Les lasers excimer les plus modernes et les implants corrigent systématiquement les aberrations asphériques. Ce sont les aberrations les plus fréquentes.
  • Les traitements dits personnalisés présentent un intérêt très limité sur des cornées normales, sauf lors de traitements cornéens anciens, des décentrements responsables de coma par exemple.
  • Il n’existe pas d’implant « personnalisé » pour les ADE. Seul le degré d’asphéricité varie. En théorie, il faudrait mesurer l’asphéricité cornéenne et choisir l’implant en fonction. Il n’est pas prouvé que cette démarche améliore les résultats visuels. En cas d’ADE gênantes après chirurgie de la cataracte et / ou implant, un traitement laser cornéen « personnalisé » peut être envisagé.

 

Cependant, les aberrations de faible degré que sont myopie, astigmatisme hypermétropie et presbytie sont les aberrations de très loin les plus gênantes pour plus de 99% de la population.  Seules des aberrations de degré élevé très marquées sont perçues et gênantes. Elles peuvent alors être opérées.

Il faut retenir que tout traitement est très personnalisé, puisque toutes les aberrations de faible degré seront corrigées par le laser, lasik ou PKR, ou les implants. De plus, les ADE asphériques seront réduites par les nouveaux traitements laser et les implants asphériques.
Ces nouveaux traitements améliorent la qualité de vision nocturne, majorent le diamètre de la zone optique et réduisent l’importance de la profondeur de l’ablation (économie tissulaire) pour le lasik, notamment sur les fortes myopie.

↑ Haut de la page